C’est un ancien d’Apple, Guy KAWASAKI qui l’a énoncé il y a déjà plusieurs années et c’est à graver dans le marbre pour les commerciaux qui veulent éviter les bâillements de leurs clients :

Une présentation Powerpoint efficace tient en 3 règles simples :

1 – Votre présentation doit avoir un maximum de 10 diapos.

Idéalement, elle suit le plan suivant :

  • L’état des lieux
  • Votre solution : produit ou service
  • Le business model
  • La valeur ajoutée de votre produit/service
  • Marketing et ventes
  • La concurrence
  • Les collaborateurs
  • Projections et étapes clefs
  • le calendrier
  • Résumé et votre demande

2 – Vous devez être en mesure de la présenter en 20 minutes.

Faîtes preuve d’empathie et n’oubliez pas que votre client voit d’autres interlocuteurs extérieurs et que vous êtes loin d’être sa priorité. Notre attention est limitée et notre mémoire aussi, donc présenter plus de dix points dans une réunion est relativement inutile car les messages ne seront pas retenus;

Retenez : 2 minutes par slides pas plus et 1 slide = 1 message. Si cela doit être plus long que 2 minutes, vous dites des choses inutiles ou mal formulées ou vous vous répétez.

3 – La police de caractères doit être au minimum de 30 points.

Kawasaki dit que si vous écrivez plus petit pour y mettre plus de texte, c’est que vous ne maîtrisez pas votre sujet. Avec une police de taille 30, vous êtes surs que tout le monde peut lire et que le message reste compact. Choisissez une police de caractère qui doit rester unique, simple et lisible (probablement Arial ou Helvetica).

Guy Kawasaki (né en 1954 à Honolulu) est un des premiers responsables marketing chez Macintosh en 1984. C’est à lui qu’on doit le concept d‘evangelism aux nouvelles technologies.

Voir Mr Kawasaki, c’est par ici : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=liQLdRk0Ziw